La Galerie Flamenca

Studio de danse

L'EQUIPE

Léa Delsol, directrice enseignante de la Galerie Flamenca.

Photo de Léa

Léa Delsol commence la danse flamenca dès son plus jeune âge et remporte un prix au concours National de danse à Valenciennes à l’âge de 16 ans. Par la suite, elle s’installe à Toulouse en 2008 où elle débute sa formation dans les écoles “ la Fabrica flamenca” de Stephanie Fuster et l’Atelier flamenco de Soledad Cuesta. Elle voyage à de nombreuses reprises en Espagne, notamment à Jerez en suivant des stages avec Mercedes Ruiz ou bien encore Rafaela Carrasco.

En 2010, elle part s’installer à Madrid et se forme au prestigieux centre de Amor de dios et à la fondation Casa patas avec de grands danseurs tels que Pepa Molina, Carmen la Talegona, Miguel Cañas, María Juncal, Alfonso Losa, David Paniagua, Concha Jareño et Belén Lopez entre autres. En parallèle, elle se produit régulierement dans diverses salles de spectacle et tablaos à Madrid comme la sala Barco, la sala TU, la Fidula ou bien encore la taberna flamenca el Cortijo.

Ces années au contact du flamenco l’enrichissent comme danseuse sur scène mais également en tant qu’enseignante. Elle intervient comme professeur dans un stage à Toulouse à l’école “l’Atelier flamenco” de Soledad Cuesta et donne des cours pour enfants à la fondation Casa patas et découvre alors une réelle vocation pour l’enseignement.

En 2013, elle intervient régulièrement au centre culturel hispanique de Valence en France et donne des stages au sein de l’association de danse “Tri arts” à l’île de la Réunion. En 2017, elle dirige des ateliers de flamenco pour enfants avec l’association “La France ô si” à Madrid et donne des cours de flamenco à l’institut français de Madrid. En 2019, elle intègre l’équipe pédagogique de l’école de flamenco “el Lucero” à Madrid.

Elle diversifie ses expériences artistiques en participant à un court métrage espagnol “Cállate y baila” réalisé par Adrián Santamaria et en participant à des concours de renommée, notamment au concours international “de baile flamenco puro” à Jerez où elle remportera un prix spécial en finale.

Léa Delsol a été à l’affiche du festival FLAMENCA 2020 d’Arles et y participe de nouveau en août 2021 dans une création originale mêlant flamenco et poésie.

Après plus de 10 ans en Espagne et ayant muri son projet professionnel, à l’âge de 30 ans, elle retourne dans son pays natal et intègre l’équipe pédagogique de la Cueva de los Flamencos.

Léa Delsol, véritable passionnée de la transmission, assurera le poste de directrice de la Galerie Flamenca et assurera l’ensemble des cours de danse hebdomadaires.

Les intervenants de l’équipe pédagogique.

Alban Lorini, professeur de guitare flamenca.

Photo d’Alban

Toute son enfance, Alban a baigné dans la musique. A l’âge de 14 ans qu’il commence la guitare. Musicien éclectique, il joue dans plusieurs groupes aux styles variés avec lesquelles il aura l’occasion de se produire en France et à l’étranger : Suisse, Allemagne, Autriche, Hongrie, Slovaquie, ou encore en Serbie.

Il découvre la guitare flamenca à 17 ans, et très rapidement une passion naît, ce qui l’amène à s’installer à Séville en 2012. Il étudie à la Fundacion Cristina Heeren de Arte Flamenco où il aura l’occasion de se former auprès de maîtres tels que Pedro Sierra, Eduardo Rebollar, Paco Cortés, ou encore Niño de Pura.

De retour à Lyon en 2013, il intègre La Cueva de los Flamencos, école de danse réputée, comme professeur de guitare et de compas (rythme). Il devient également le guitariste chargé de l’accompagnement des cours et stages de l’école. Il aura ainsi l’occasion d’accompagner fréquemment des maestros(as) venu(e)s d’Espagne comme Carmen Ledesma ou José Manuel El Oruco ; ainsi que les cours réguliers offerts par diverses danseuses du panorama flamenco français comme Paloma Garcia, Helena Cueto, Eva Luisa, Laura la Mori, Léa Llinares, Mathilde Anton, Léa Delsol.

Dans le même temps, il commence son cursus de DEM en guitare flamenca à l’Ecole Nationale de Musique de Villeurbanne. Il obtient son diplôme d’études musicales en Musique traditionnelle spécialité guitare flamenca en 2017. Ayant à cœur de toujours parfaire sa connaissance du flamenco, il se réinstalle à Séville de 2017 à 2019. Il rentre comme guitariste fixe dans le tablao La Casa Ensambla, tout en continuant de se former auprès de guitaristes reconnus comme Eduardo Rebollar et Juan Campallo. De plus, il accompagne les cours de danse de nombreux maestros comme El Oruco, Juana Amaya, Luis Peña, Ana Morales…

Présent sur la scène française et réinstallé en France depuis 2019, Alban se produit régulièrement aux côtés d’artistes flamencos reconnus tels que les chanteurs Alberto Garcia, Cristo Cortés, Melchior Campos, les danseuses Sabrina Romero, Léa Llinares, Mathilde Anton, Eva Luisa, Léa Delsol ou encore le percussionniste Juan Manuel Cortés. Avec la Compagnie Luisa, il participe à la création du spectacle “Amanecer” aux côtés d’Eva Luisa et Alberto Garcia en 2019.

En 2021, il compose et arrange la musique pour une création orignale commandée par le festival flamenco d’Arles. Mélangeant poésie et flamenco, il y joue aux côtés de Léa Delsol (danse) et Isabelle Cousteil (Poésie).

Il dirigera donc les cours de guitare lors de la saison 2021-2022 à la Galerie Flamenca.

Alberto García, professeur de chant, cajón et rythme.

Photo d’Alberto

Alberto est l’une des plus grandes voix du flamenco en France.

À ses débuts en 1997, il partage la scène avec Jean Marais dans l’Arlésienne avec une musique de Bizet arrangée par Catherine Lara, il participe aux tournées de « LeCid flamenco » (mis en scène par Thomas le Douarec) en France (Théâtre La Madeleine, Théâtre Marigny…) et à l’étranger. Alberto se produit aux côtés des musiciens et danseurs français les plus remarquables. Il est également sollicité pour se produire auprès d’artistes espagnols de grande envergure tels Curro Fernandez, El Extremeño (chant), Rafael de Carmen, Andrés Peña, Andres Marin, Ramon Martinez, Alfonso Losa, El Mistela, Ana Morales (danse), Oscar Lago, Miguel, Paco et Eugenio Iglesias, Jesus Guerrero, et Canito (guitare), Mariano Campallo…

Il partage l’affiche de grands festivals avec des figures telles que Manuel Agujetas, El Cigala, Mercedes Ruiz et a le privilège de faire la première partie des spectacles d’El Grilo, de la Paquera de Jerez. Ouvert à d’autres influences musicales, il part un mois en Inde avec Mariano Cruceta pour la création « Inde fusion », participe à « Entre ciel et terre » de Rurkmini Chaterjee, et se produit actuellement dans Gipsy Connection produit par Sons du monde, projets dans lesquels il collabore avec des musiciens indiens. En 2006, il est invité par le Grand Orchestre Andalou d’Israël et fait une tournée dans les plus importantes villes de ce pays. En 2011, il participe à l’enregistrement du disque « Caja negra » de Pierre Bertrand (directeur du Paris Jazz Bigband…) avec lequel il s’était déjà produit à maintes reprises avec des musiciens tels que Louis Winsberg, Minino Garay, Ibrahim Malouf, Stéphane Chausse, Jérôme Regard, Christophe Walemme, Afio Origlio Sylvain Luc. Puis en 2016 à celui de Joy (album inclassable aux Victoires du Jazz) avec lequel il tourne actuellement.

Vicente Pradal l’intègre dans sa création «El divan del tamarit », mise en scène par José Manuel Cano Lopez, puis en 2008, dans Yerma, son dernier spectacle, créé et joué pendant trois mois à la Comédie Française à Paris et en tournée dans toute la France. La même année, Alberto participe à la création de «questcequetudeviens? », spectacle mis en scène par Aurélien Bory pour Fani Fuster. La première mondiale a lieu au TNBA de Bordeaux, puis il est joué auxThéâtre Vidy à Lausanne, Théâtre Nanterre Amandiers, Théâtre Garonne à Toulouse, Maison de la Danse à Lyon (2018).

En mars 2011, « questcequetudeviens? » est aussi joué en Espagne dans le cadre du festival flamenco Viene del sur à Séville (Théâtre Central), Grenade (Théâtre Alhambra), Malaga (Théâtre Canovas), Londres (Barbican) où il est nominé en 2014 aux Olivier Awards. Le spectacle est actuellement en tournée (France, Allemagne, Italie,Martinique…) Fin 2010, Alberto rencontre le pianiste Alexandre Tharaud et ils créent ensemble le duo Scarlatti / Chant flamenco. Il se produit à ses côtés sur la scène de la MC2 de Grenoble dans le cadre du festival Les détours de Babel (nouveau projet des 38e Rugissants et du Grenoble Jazz Festival), au festival Amadeus à Genève puis à la Salle des pas perdus àPoitiers en juin 2012, au festival de Gradignan et à la Cité de la Musique en novembre 2013.

En juillet 2014, à Régny, et en 2015, à la Scène Nationale de Tarbes et au Prinsengrachtconcert d’Amsterdam. Il l’invite aussi à ses côtés sur le plateau de France Musique en 2017. En avril et mai 2014, il participe au projet «Rallumer les étoiles » de la comédienne Fatym Layachi aux cotés de Niño Josele, Jamal Nouman, Mohamed El Ouahabi, Rachid Zeroual, Ptit Moh (Casablanca, Rabbat, Chefchaouen…)

Par la suite, Niño Josele l’invite a jouer dans son projet commun avec Aziz Sahmaoui (Théâtre de la mer à Sète). Alberto a été, en 2014, professeur responsable de la section flamenco au Département des Musiques Traditionnelles de l’École Nationale de Musique de Villeurbanne (69). En 2017 Louis Winsberg fait appelle à lui pour le 3ème opus de Jaleo « For Paco » en tournée actuellement.(Scène Nationale d’Angoulème, Institut du Monde Arabe).

Durant la saison 2021-2022, Alberto García sera en charge des cours de chant, de cajón et de rythme au sein de la Galerie Flamena.

Mathilde Antón, intervenante danse formations continues.

Photo de Mathilde

Originaire du Sud-Ouest de la France, sa carrière de danseuse soliste débute en 2014 dans différents tablaos et peñas de la géographie andalouse tels que la Flamenqueria, Peña Niño de la Alfalfa, El Milagritos de Séville ; Peña el Pozo de las Penas de Los Palacios, Tablao El Quinqué de Ronda. Elle intègre des circuits et festivals de flamenco comme le cycle Peñas de Guardia en 2016, et commence également à être appelée à l’étranger sur différents projets.

En France, c’est au sein de plusieurs compagnies qu’elle présente divers spectacles : Compagnie Senderos au festival Flamenco Pourpre de Bergerac, Compañia Retorno Flamenco au Festival Arte Flamenco de Mont-de-Marsan, Cía Léa Llinares aux Rencontres Albi Flamenca (2016), Festival Ascension Flamenca de Banyuls s/Mer avec le Nicolas Saez Sextet (2019). Elle participe en soliste à plusieurs festivals comme les Nuits Flamencas d’Avignon, Festival Flamenco d’Arles 2020, et présente son premier spectacle en solitaire en février 2020 à l’Espace des Augustins de Montauban : i Jarana !, programmé en automne 2020 à la session automnale du Festival Arte Flamenco de Mont de Marsan.

C’est dans différents théâtres et tablaos de l’Hexagone qu’elle partage régulièrement la scène avec des artistes français de renom parmis lesquels Samuelito, Alberto Garcia, Melchior Campos, Juan Manuel Cortés, Eva Luisa, Léa Llinares, Guillermo Guillén, Alex Carrasco… Parmi ses récompenses, elle termine demi-finaliste du concours Desencaja de l’Instituto Andaluz de la Juventud (Teatro Central de Séville) en 2015 et finaliste du Concurso de Baile Jóven organisé en 2017 par la Fundacion Cristina Heeren (Sala Compañia de Jerez de la Frontera).

Mathilde Antón développe sa pédagogie par le biais de stages ponctuels et cours réguliers un peu partout en France : La Fábrica Flamenca, Lunares, L’Atelier Flamenco (Toulouse) ; Azahar Flamenco, Arte Andaluz (Tarbes) ; Peineta de Luz (Saint-Jean de Luz) ; Tiempo Flamenco (Tours) ; Y Olé (Strasbourg) ; Passion Flamenco (Mâcon), Arte Flamenco (Bastia) Tiempo Flamenco (Tours), A Compas (Nancy) ; ou encore à l’étranger : Espagne, Belgique, Finlande, Turquie.

En 2016 elle est enseignante pour plusieurs mois à l’école Alma de Flamenco de Fukuoka, Japon, avant de renouveler l’expérience dans la ville d’Osaka en 2017.

De 2018 à 2021, elle enseigne régulièrement à l’école La Cueva de los Flamencos de Lyon.

Durant la saison 2021-2022 elle animera une formation continue un samedi par mois à la Galerie Flamenca.

Eva Luisa, intervenante stages intensifs.

Photo d’Eva

Dès qu’elle découvre le flamenco à 16 ans, Eva Luisa décide d’y consacrer sa vie. C’est ainsi qu’elle commence à prendre des cours avec Karine Bluscher, Mélinda Sala et qu’elle n’hésite pas à parcourir la France et l’Espagne pour faire des stages avec les artistes exceptionnels que sont Andrés Marín, Belen Maya, Mercedes Ruiz, Antonio Perujo, Pastora Galván, Andrés Peña, Juana Amaya ou encore Eva Yerbabuena.

En 2003, le célèbre chanteur Pepe Linares lui propose de danser dans le « Romancero Gitano » de Federico García Lorca avec Henry le Ny comme récitant. En 2004, elle est choisie par « la compagnie des Garrigues » pour danser dans l’opéra de Carmen en tant que soliste. En 2005, elle crée en partenariat avec Marie Massip le spectacle « Elle s’appellerait Pepa », fusion du conte et de la danse et se produit au 2ème Festival Flamenco de Genève. En 2007, elle fonde sa propre compagnie avec des artistes flamenco de renommée et avec laquelle elle s’est produit lors du festival flamenco off de Nîmes ainsi que dans de nombreux tablaos du sud de la France. Depuis 2007, Eva luisa est régulièrement sur scène, avec plusieurs spectacles de sa compagnie « Flamenco Por Dentro » mais aussi « Autrefois nous étions des oiseaux », un conte flamenco pour enfants et enfin sa dernière création “Mujeres en Cuadro” qui a gagné le prix “jeunes espoirs du flamenco " au Festival international de flamenco de Genève en novembre 2009. Elle participe également dans d’autres groupes tels que Grupo Planeta andalucia dans lequel elle fait connaissance de Karla Guzman et des guitaristes Tobal Corbel et Dimitri Puyalte. Eva Luisa continue de se perfectionner en se rendant régulièrement à Jerez et Málaga suivre l’enseignement des grandes maestras telles que Manuela Carpio et La Lupi.

Eva Luisa partage sa carrière professionnelle entre la scène et l’enseignement. Elle transmet le Flamenco aux côtés de Juan Manuel Cortes avec lequel ils ont élaboré une méthode d’enseignement particulière basée sur une vision globale du flamenco en étudiant conjointement la danse, la rythmique, l’étude et la compréhension, la théorie et la culture flamenca. Ils animent des ateliers partout en France et plus particulièrement à Toulouse (école Lunares) et à Lyon (La cueva de los Flamencos).

Eva Luisa assurera trois stages intensifs au sein de la Galerie Flamenca durant la saison 2021-2022.